Jeux2societe Copyright © 2019.

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  • Facebook
  • Laurent

Orléans


De 2 à 4 joueurs

A partir de 12 ans

Durée moyenne d'une partie : 90 minutes

Types de jeu : Bagbuilding, Gestion de ressources

Complexité du jeu : Intermédiaire


Près d’Orléans au Moyen-Age, les luttes d’influence font rage.Pour vous en sortir, il vous faudra rassembler des partisans : fermiers, marchands, chevaliers et moines, ... Grâce à leur talents de commerçants, bâtisseurs ou scientifiques vous pourrez étendre votre pouvoir. Les chevaliers vous permettent d’accroître votre champ d’action, mais également de sécuriser vos expéditions commerciales. Les artisans construisent des comptoirs et des outils pour faciliter le travail. Les érudits font progresser la science. Enfin, être actif dans les monastères grâce aux moines ne devra pas être négligé ! Vous ne pourrez pas tout faire ! L’enjeu d’Orléans et de pouvoir optimiser de la meilleure des manières vos soutiens.


Aperçu du jeu


Le jeu Orléans est animée par de petits jetons en carton représentant divers citoyens de la ville médiévale d’Orléans; Les joueurs commencent avec un fermier, un batelier, un artisan et un commerçant et peuvent ensuite acquérir des chevaliers, des érudits et des moines. Ceux-ci sont placés dans des sacs individuels et un certain nombre est tiré à chaque tour et placé sur le tableau des joueurs.


Ces tableaux contiennent des espaces pour diverses actions, chaque action nécessitant un ensemble spécifique de deux ou trois jetons. Certaines actions vous permettent d’acquérir plus de jetons, chaque jeton offrant également un avantage qui dépend de son type.


Les points à Orléans proviennent de trois sources:

  • Un point par pièce

  • Un à cinq points par tuile de marchandise (en fonction du produit en question), et le produit du statut du joueur sur la piste de développement (un multiplicateur de un à six)

  • La somme de ses comptoirs commercial et de ses tuiles de citoyens. Les tuiles citoyennes sont des bonus que les joueurs peuvent obtenir à partir de nombreux emplacements sur le tableau

A la fin des 18 tours de jeu , le joueur avec le plus de points gagne la partie.


Contenu de la boite de jeu



  • 1 grand plateau central

  • 1 petit plateau de jeu

  • 4 plateaux personnels

  • 4 sacs en tissus

  • 4 pions Marchand

  • 134 jetons (104 personnages, 16 technologies, 14 citoyens)

  • 40 comptoirs

  • 28 cubes en bois

  • 90 marchandises

  • 20 tuiles Bâtiment

  • 18 cartes Événement

  • 1 livret de règles

Comment jouer


Une partie se déroule en 18 tours, décomptés par les événements révélés à chaque tour. Et un tour contient 7 phases de jeu.


  • 1) La phase "Événements". Dans celle-ci, on révèle l'événement du dessus de la pile qui va influencer le tour en cour. Ces événements peuvent être négatifs ou positifs et seront appliqués à la fin du tour, excepté celui qui empêche de faire l'action pour récupérer un moine (travailleur joker). Une partie commence toujours par le même événement, mais les autres sont mélangés afin que chaque partie se déroule différemment. De plus, chaque événement est présent trois fois dans la pioche. Vous rencontrerez donc la peste (perte d'un travailleur au hasard), les bénéfices de vos maisons de commerces, le coût du stock de vos ressources,...


  • 2) La phase de "Revenu/Perte". On regarde l'échelle des fermiers. Celui qui est le plus avancé reçoit un sou et celui qui est le plus loin en perd un (excepté à deux joueurs, il n'y a pas de perte).



  • 3) La phase de "Pioche". Chaque joueur pioche dans son sac une série de jetons "travailleurs". Le nombre de jetons qu'il pioche dépendra de son avancée sur l'échelle des chevaliers. Un joueur peut refuser de piocher un travailleur pour en récupérer un sur son plateau, qui était placé sur une action. On ne peut jamais avoir plus de 8 travailleurs en attente sur son plateau.


  • 4) La phase de "Programmation". Il est l'heure d'allouer les travailleurs en attente sur son plateau aux différentes actions. Chaque action nécessite un certain nombre de travailleurs de type bien précis. Le moine peut être utilisé pour remplacer n'importe quel type de travailleur et un joueur n'est pas obligé d'allouer tous ses travailleurs en attente.


  • 5) La phase de "Résolution des actions". Dans l'ordre du tour, les joueurs vont effectuer une action à la fois. On tourne comme cela jusqu'à ce que tous les joueurs soient passés. Pour activer une action, il faut que celle-ci possède tous les travailleurs dont elle a besoin. Un joueur n'est pas obligé d'activer une action. A vous d'utiliser le bon timing, car une action ne peut être faite que si elle peut être réalisée en entier. Une fois l'action activée, les travailleurs utilisés retournent dans votre sac. Il y a deux types d'actions de base : les actions liées à un métier et celles liées à la carte de la région. Les actions de "métier" vous permettent de récupérer le travailleur correspondant, de le mettre dans votre sac (afin d'augmenter votre pool de travailleur) et vous fait avancer d'une case sur l'échelle correspondante. De plus vous activez le niveau de l'échelle atteint (construction d'une tuile action, récupération d'une roue scientifique, réception d'une ressources, de sous,...). Les actions sur la carte, elles, vous permettent de vous déplacer sur la carte d'Orléans, par route ou par bateau, d'éventuellement récupérer une ressource présente sur le chemin et de construire des maisons de commerce. Par la suite, vous pourrez récupérer de nouvelles actions, grâce à l'action du commerçant. Ces actions peuvent être des améliorations d'action de base, des bonus permanent (pas besoin de l'activer), ou des actions qui vous aident en contournant un peu les règles (éviter l'événement du tour, piocher des travailleurs supplémentaires,...).


  • 6) La phase "Résolution de l'événement". C'est ici qu'on va appliquer l'effet de l'événement révélé en début de tour.


  • 7) Le jeton premier joueur passe au joueur suivant. Puis, on commence le tour suivant.


En fin de partie, les joueurs vont marquer des points en fonction des sous et des ressources qu'ils possèdent et en fonction du nombre de comptoire et de citoyens qu'ils ont (ces deux valeurs sont additionnées et multipliées par le niveau de connaissance).


Avis


Un jeu de gestion à base de bag-building (pouvoir construire un "deck" de jetons au lieu de cartes donne du changement), avec des bâtiments, des personnages aux tâches différentes, des ressources à récolter et un territoire à visiter. Tout ceci est très plaisant, facile d'accès.


Mais Orléans aurait mérité une plus grande profondeur en augmentant la difficulté des choix et le nombre de stratégies différentes. Une autre solution aurait été d’écourter le jeu rendant alors les choix plus tendus et ne permettant plus d’arriver au bout de toutes les échelles à la fin du jeu. Malgré ça, le jeu est simple et agréable tout en proposant une mécanique novatrice qui est bien exploitée par les différentes actions du jeu liées à cette même mécanique originale.


Les plus

  • Personnalité graphique

  • Bag-building

Les moins


  • Trop lineaire

  • Manque de profondeur stategique apres plusieurs parties